Historique de l’Estrela

 Au Portugal, pays d’origine de l’Estrela, il se nomme Cão da Serra da Estrela. Cão signifie chien en portugais et la Serra da Estrela est la région montagneuse la plus haute du Portugal, au centre du pays, où les troupeaux de chèvres et de moutons sont nombreux.

L’Estrela fait partie du groupe 2, section molossoïdes, dans la nomenclature de la Fédération Cynologique Internationale. Le poil peut être long ou court avec diverses nuances de couleurs fauves, charbonnées ou noires (taches blanches admises). Le mâle a une hauteur de 65 cm à 73 cm au garrot pour un poids d’environ 50 kg. La femelle peut faire entre 62 cm à 69 cm au garrot pour un poids d’environ 40 kg.
Il est issu des molosses primitifs d’Asie et ressemble un peu au Léonberg, bien que plus robuste et moins lourd. Il n’existe pas de documents relatifs à son origine mais il fut probablement introduit en même temps que les bergers et les troupeaux dans la Serra da Estrela, bien avant l’époque romaine. Son standard a été fixé en 1930 et sa première apparition date de 1986 en France et 1974 en Angleterre.

Sa fonction de gardien de troupeau, y compris en l’absence du berger, fait de l’Estrela un excellent chien de garde, calme et équilibré, très doux avec les enfants. Il n’est pas de nature agressive mais prends son rôle de gardien très à cœur. Les mâles sont naturellement plus dominants avec les autres chiens par rapport aux femelles. C’est un chien affectueux, indépendant, un peu têtu et intelligent qui se prête bien à l’éducation, dès lors qu’un dressage rigoureux n’est pas recherché. C’est un chien courageux et robuste qui fut quelquefois, comme ses cousins le Montagne des Pyrénées ou le Saint Bernard, utilisé comme animal de trait.

Dynamique, l’Estrela se révèle un bon chien de compagnie, nécessitant néanmoins un espace extérieur puisqu’il supporte plutôt mal la vie en intérieur. Instinctivement très doux et protecteur avec les animaux domestiques, il va spontanément surveiller les agneaux ou chevreaux nouveau-nés, se couchant à proximité de ces derniers. Il en est de même pour les volailles de la basse cour, qu’il protège très efficacement contres buses, renards et autres prédateurs.

Toutes ces qualités font de l’Estrela un antidote naturels aux divers prédateurs, plus efficace que clôtures électriques, pièges ou poisons. En cas d’alerte, il aboie fréquemment, marque son territoire et dissuade ainsi tout animal sauvage de s’aventurer sur son territoire. Ce chien fait pour vivre en extérieur peut endurer d’importantes amplitudes thermiques et supporte aussi bien les grandes chaleurs que les froids rigoureux.

 

Pour voir les chiens en action, vous pouvez consulter la page « Vidéos ».